Curiethérapie pour cancer de la prostate
Questionnaire pour les urologues et radiothérapeutes sur la curiethérapie pour cancer de la prostate

Merci à ceux d'entre vous qui ont déjà répondu à cette enquête de ne pas tenir compte de ce rappel.

Cette enquête, destinée à tous les urologues et radiothérapeutes qu’ils pratiquent ou non la curiethérapie pour cancer de la prostate, a pour objectifs de déterminer le rôle de l’urologue dans cette technique de traitement et de situer la place de la curiethérapie notamment par  rapport à la prostatectomie totale et à la radiothérapie externe. Comparativement aux USA et à d’autres pays européens, où la curiethérapie prostatique utilisée en routine peut représenter jusqu’à 30% des traitements curatifs, cette technique reste marginale en France avec moins de 3% des indications.

Dès 2005, la HAS recommandait que, pour tout programme de curiethérapie prostatique, soient garanties une formation spécifique et la collaboration multidisciplinaire entre urologues et radiothérapeutes. A l’heure, où cette technique est appelée à se développer avec la curiethérapie focale et  l’association radio-curiethérapie, il nous paraît important, dix ans plus tard, d’en dresser le bilan.

Nous vous remercions de participer à cette enquête associant l’AFU et la SFRO.

Jean-Luc Moreau
Jean-Luc Descotes, Président de l’AFU

Répondre à l'enquête