Utilisation des média sociaux par les urologues

Cher(e) collègue,

L’expression « média sociaux » (Social Media ou #SoMe) décrit un groupe d’applications en ligne qui se fondent sur la philosophie et la technologie du net et permettent la mise en relation de leurs utilisateurs et l’échange de contenu. Vous en connaissez d'ailleurs la plupart : Facebook, Linkedin, Youtube, Twitter... L'émergence des réseaux sociaux est liée aux révolutions technologiques et techniques. D'une part, car les interactions sont de plus en plus rapides, consulter Internet pour rechercher une information est devenu un reflexe simple. D'autre part, les utilisateurs prennent conscience de leur pouvoir d'interagir sur la toile. C'est ce qui a donné naissance au Web 2.0. La médecine a aussi été emportée dans la révolution des #SoMe. Certains médecins, seniors ou en formation, se sont accaparés progressivement ces nouveaux outils. D’autres collègues, par prudence ou même par crainte, sont encore réticents à l’utilisation des #SoMe, en jugeant à juste titre que la barrière entre la sphère professionnelle et la sphère de l’intimité est parfois mince.

Ainsi, l'Association Française d'Urologie a-t-elle décidé de lancer une grande enquête nationale pour savoir quelle importance vous accordiez à ces réseaux sociaux dans votre pratique médicale actuelle (aucun intérêt pour certains, formation, données scientifiques, échanges entre collègues pour d’autres…)

Le but de cette étude est d'avoir une "idée" de ce qui se fait en France mais également d'obtenir des données que nous pourrons comparer à celles de l'EAU ou de l'AUA.

Quelque soit votre attitude vis à vis de ces réseaux sociaux, votre opinion est importante. Toutes ces réponses nous seront précieuses pour avoir un état des lieux des pratiques.

Si vous avez déjà répondu à cette enquête, veuillez ne pas tenir compte de ce courriel de relance.

Merci par avance pour votre participation.

Bien cordialement.

Morgan Roupret, Vincent Misrai, Christian Castagnola

Répondre à l'enquête

Ce message est envoyé aux urologues, membres de l'AFU et/ou du SNCUF, inscrits sur Urofrance.
Si vous ne souhaitez plus recevoir de courrier électronique de la part d'Urofrance, veuillez le signaler à contact@urofrance.org.