Conseil National Professionnel d’Urologie

Rupture de l'Immucyst : Rencontre du CNPU avec l'ANSM

Cher(e) collègue,

Au titre du Conseil National Professionnel d’Urologie, CNPU, nous avions demandé à être reçus par le Directeur Général de l’ANSM, Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé.

Le Professeur Dominique Maraninchi nous a reçus le 14 juin, accompagné de plusieurs collaborateurs de ses services.
Les Urologues étaient représentés par :

  • Patrick Coloby, Président de l’Association Française d’Urologie (AFU),
  • Fabien Saint, Ancien membre du groupe vessie du CCAFU, membre du Bureau du SNCUF,
  • Michel Soulié, Responsable du Comité de Cancérologie de l’AFU (CCAFU), administrateur de l’AFU,
  • Benoît Vignes, Président du Syndicat National des Chirurgiens Urologues Français (SNCUF).

Après un rappel de l’épidémiologie du cancer de la vessie, de la subdivision en TVNIM et TVIM, de la subdivision des TVNIM en 3 groupes à risque et du rôle de l’immunothérapie intravésicale par BCG dans le groupe à haut risque des TVNIM, l’objectif partagé du CNPU et de l’ANSM était de maintenir l’accès à la BCGthérapie.

En l’état actuel des informations, toutes les solutions de maintien ou non de cette BCGthérapie à court et moyen terme ont été discutées.

En tout état de cause, nous devrons sans doute adapter nos protocoles de traitement en fonction du degré de pénurie à court et moyen terme.
Le CCAFU élabore donc actuellement des protocoles en alternative aux recommandations actuelles, pour ces différents degrés de pénurie.

Nous devrions très rapidement obtenir les dernières informations nécessaires de l’ASNM pour établir ce plan d’action et d’information.

Nous vous tiendrons au courant dès que possible.
Les informations seront également diffusées par l’ANSM.
Chers Collègues, nous vous assurons que notre engagement est total pour trouver une solution.

Pour le Conseil National Professionnel d’Urologie,
Patrick Coloby, Président de l’AFU
Benoît Vignes, Président du SNCUF