Éditorial du 26/07/2016 : Recommandations sur le traitement chirurgical du prolapsus génital non récidivé de la femme

Recommandations CUROPF Un travail pluridisciplinaire partagé avec les sociétés savantes impliquées dans la prise en charge de cette pathologie.

Le prolapsus vaginal est une pathologie au confluent de nombreuses spécialités : urologie, gynécologie, gastro-entérologie, chirurgie digestive, radiologie. Sa prise en charge diffère selon la symptomatologie, le type d'organe prolabé, les habitudes et la formation des différents spécialistes. Pourtant, quelle que soit  la spécialité que l'on exerce, la prise en compte anatomique et fonctionnelle des différents compartiments du pelvis (antérieur - vésical, moyen - utérin et dôme vaginal et  postérieur - digestif ) est indispensable. Dès lors, c'est par la pluridisciplinarité qui associe des compétences complémentaires que la réflexion peut permettre une approche globale et non partisane de la prise en charge thérapeutique du prolapsus génital.

La rédaction de ces recommandations est un travail difficile qui imposait l'investissement de chaque spécialité concernée afin de délivrer des messages clairs sur ce qui est souhaitable ou possible de faire pour traiter un prolapsus, avec la connaissance des résultats publiés. C'est la raison pour laquelle le CUROPF s'est élargi par une représentation de chacune de ces spécialités et je remercie particulièrement les non urologues de ce comité qui se sont mobilisés pour que ce travail soit le fruit d'une multidisciplinarité.

Puis, un travail de relecture et de synthèse impliquant les autres sociétés savantes  que l'AFU a permis de partager et d'enrichir le fruit de ce travail : Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), Société Interdisciplinaire d'urodynamique et de pelvi-périnéologie (SIFUD-PP), Société Nationale Française de Colo-Proctologie (SNFCP), Société de Chirurgie Gynécologique et Pelvienne (SCGP). Cette synthèse sera publiée également au sein de chacune de ces sociétés et présenté lors de leur congrès.

Il s'agit des premières recommandations communes pluridisciplinaires sur le sujet. Merci à tous ceux qui ont contribué à cet énorme travail qui vient d'être publié dans notre revue et qui nous a mobilisé plus de trois ans.

Loïc Le Normand, Responsable du CUROPF

Rédacteur : Urofrance
Réalisation : Axoïde
Valide HTML 5  Valide CSS  Optimisé pour Firefox  Construit avec Typo3