Résultats de la recherche

Base bibliographique Urofrance

Trier par :
Mode d'affichage :
Résultats du TVT dans l'incontinence urinaire féminine à risque
F. Richard
Synthèse thématique ConStat, 2003, 16, 16-17

L'International Urogynecology Journal a publié, en 2001, un numéro spécial sur les résultats du TVT. La présentation de ce numéro pourrait faire croire qu'un comité de lecture a sélectionné ces articles. En fait, il s'agit de la publication d'un symposium sponsorisé par le fabricant du matériel.

Mots clés : Incontinence urinaire, TVT
Facteurs prédictifs de l'équilibre mictionnel après chirurgie pour incontinence urinaire
P. Ballanger
Synthèse thématique ConStat, 2003, 16, 6-7

Il est habituel de dire que l'équilibre mictionnel se trouve modifié après la chirurgie pour incontinence urinaire, quelle qu'en soit la technique. L'élément d'obstruction généré par cette chirurgie est à l'origine de ces perturbations. Pour certains, c'est même le mécanisme par lequel la chirurgie agit pour rétablir la continence. Les conséquences sur la qualité de vie des femmes après la chirurgie est une dimension sur laquelle beaucoup d'auteurs sont à l'heure actuelle sensibilisés. Le but de la chirurgie n'est-il pas d'empêcher la fuite, tout en respectant le confort mictionnel et en garantissant une stabilité du résultat dans le temps ?

Mots clés : incontinence urinaire, facteurs prédictifs
Evaluation... !
P. Ballanger
Point de vue, interview ConStat, 2003, 16, 5-5

Qu'attendent de nous les femmes qui consultent pour incontinence
urinaire ? D'être sèches et confortables dans leur fonction urinaire, voire sexuelle ! A-t-on les moyens, au travers des résultats des divers traitements publiés dans la littérature, de s'engager sur un programme thérapeutique offrant les garanties demandées par les patientes ?

Mots clés : Evaluation, incontinence urinaire
Place de l'IRM dans l'imagerie urologique
J.F. Lapray
Point de vue, interview ConStat, 2003, 16, 1-3

Jean-François Lapray est uroradiologue à la Clinique Sainte-Anne Lumière à Lyon. Il est également l'auteur d'un ouvrage ³Imagerie de la vessie et de la dynamique pelvienne de la femme² (ed. Masson, 1999), dans lequel il traite de l'imagerie des prolapsus et de l'incontinence urinaire des femmes, et notamment de l'IRM. Il nous fait aujourd'hui le point sur la place de l'IRM dans l'imagerie urologique de la femme.

Mots clés : IRM, prolapsus
Traitement de l'incontinence urinaire par impériosité par neuromodulation sacrée chez deux patientes porteuses de sphincters artificiels
ROUPRET M., CHARTIER-KASTLER E., RICHARD F.
Article original Prog Urol, 2003, 13, 1365-1367

Les patientes ayant une incontinence urinaire d'effort par insuffisance sphinctérienne majeure sont parfois traitées avec un sphincter artificiel urinaire (SAU). Quelques patientes, porteuses d'un SAU, développent des impériosités mictionnelles réfractaires aux traitements pharmacologiques. Le traitement par neuromodulation sacré peut être alors une alternative thérapeutique. Nous rapportons, avec 24 mois de recul, les cas de deux patientes traitées par l'utilisation combinée de ces deux implants. L'efficacité de la neuromodulation sacrée dans cette indication semble adaptée. La présence du SAU ne modifie apparemment pas l'action du neuromodulateur.

Mots clés : Sphincter urinaire artificiel, neuromodulation sacrée, incontinence urinaire.
Complications et résultats fonctionnels à moyen terme du TVT dans l'incontinence urinaire d'effort
BOURRAT M., ARMAND C., SEFFERT P., TOSTAIN J.
Article original Prog Urol, 2003, 13, 1358-1364

Introduction : La technique TVT a profondément modifié l'approche du traitement chirurgical de l'incontinence urinaire d'effort (IUE). Les résultats publiés sont excellents et semblent stables à long terme. Nous avons souhaité connaïtre l'avis des patientes par un questionnaire postal.
Matériel et Méthodes : 235 patientes présentant une incontinence urinaire d'effort, dont 79 étaient opérées simultanément pour prolapsus génital, ont été traitées par la mise en place d'une bandelette sous-urétrale TVT entre novembre 1998 et décembre 2000. Nous avons étudié les complications et adressé à chaque patiente un questionnaire inspiré de l'échelle Ditrovie et de la mesure du handicap urinaire (MHU).
Résultats : Trente et une complications opératoires ont été répertoriées (13,2%) avec 26 passages vésicaux (11%), 4 hémorragies (1,7%) sans nécessité de transfusion et 1 plaie digestive (0,4%). 89,8% des patientes se déclaraient guéries à la consultation post-opératoire.
159 patientes ont répondu au questionnaire (67,6%). Les réponses montrent que, avec un recul moyen de 18 mois, seules 75,4% des femmes se disent totalement sèches. Les patientes présentant une insuffisance sphinctérienne ou traitées pour prolapsus génital dans le même temps ont des résultats similaires (84,2% et 73,2%). Seules les patientes présentant une IUE récidivée ont des résultats plus médiocres (71,4%). L'impériosité induite semble rare, alors que 50% des impériosités préexistantes disparaissent après l'intervention. Plus de 80% des femmes déclarent avoir une qualité de vie excellente ou bonne, mais 30% présentent des douleurs pouvant altérer la qualité de vie.
Conclusion : Le TVT, est efficace sur l'incontinence urinaire d'effort. Les réponses au questionnaire postal donnent une vue plus réaliste des résultats fonctionnels, laissant apparaïtre pour certaines femmes des résultats incomplets et des douleurs qui justifient la poursuite d'études basées sur des questionnaires validés.

Mots clés : Incontinence urinaire, TVT, questionnaire, qualité de vie.
Apport de l'échographie endovaginale pour expliquer les troubles mictionnels après TVT® (Tension free Vaginal Tape)
DUCARME G., MENARD Y., YOUINOU Y., STAERMAN F.
Article original Prog Urol, 2003, 13, 1354-1357

Objectif : Evaluer l'échographie endovaginale pour expliquer les troubles mictionnels observés dans les suites du TVT® (Tension free Vaginal Tape).
Matériels et méthodes : Cinquante et une patientes ont bénéficié d'une échographie endovaginale 3 mois après TVT avec mesure de la taille de la bandelette et de sa distance par rapport au col vésical. Parallèlement, la guérison (groupe 1), l'existence de troubles mictionnels à type de dysurie (groupe 2) et l'existence d'impériosités (groupe 3) sont évaluées par un auto-questionnaire et un examen clinique. Les analyses statistiques utilisent le test de comparaison de variances (ANOVA).
Résultats : L'analyse des mesures de la distance bandelette- col vésical montre une différence significative entre les groupes 1 et 2 : 13,2 vs 7,6 mm et entre les groupes 1 et 3 : 13,2 vs 18,5 mm. De même, il apparaït une différence significative dans l'analyse des tailles de bandelettes entre les groupe 1 et 2 : 8,8 vs 6,6 mm mais pas entre les groupes 1 et 3. L'analyse des distances bandelette-col vésical dans les groupes 2 et 3 montre une différence significative : 7,6 vs 18,5 mm. Par contre, la taille de la bandelette n'est pas significativement différente entre ces 2 groupes.
Conclusion : Ces résultats montrent une corrélation entre les différents troubles mictionnels observés à distance du TVT et la mesure échographique par voie endovaginale de la distance entre la bandelette et le col vésical.

Mots clés : TVT, échographie endovaginale, troubles mictionnels.
Cystectomie avec conservation prostatique dans le traitement des tumeurs de vessie : bases anatomiques, techniques chirurgicales,indications et résultats
SEBE P., TRAXER O., CUSSENOT O., HAAB F., THIBAULT P., GATTEGNO B.
Synthèse thématique Prog Urol, 2003, 13, 1279-1285

Objectif : Evaluer la cystectomie avec conservation prostatique dans le traitement des tumeurs de vessie.
Matériel et Méthodes : Une revue de la littérature (Medline, mots-clés: cancer, vessie, cystectomie, prostate, incontinence urinaire, impuissance sexuelle) a été réalisée. Trois techniques de cystectomie avec conservation prostatique ont été récemment décrites, dont les bases anatomiques, les techniques chirurgicales et les indications ont été rapportées. Leur morbidité et leurs résultats carcinologiques et fonctionnels ont été ensuite étudiés et comparés à des séries contemporaines de cystectomie totale.
Résultats : La morbidité n'est pas aggravée. Les résultats fonctionnels ont été globalement améliorés, notamment sur la fonction érectile. Sur le plan carcinologique, les récidives locales ne sont pas plus fréquentes mais le taux de récidives métastatiques apparaït augmenté.
Conclusion : Comparée à la cystectomie totale, la cystectomie avec conservation prostatique n'est pas plus morbide, améliore les résultats fonctionnels mais ne permettrait pas un contrôle carcinologique équivalent.

Mots clés : Tumeurs de vessie, cystectomie, prostate, incontinence urinaire, impuissance.
La bandelette trans-obturatrice (Uratape®). Un nouveau procédé mini-invasif de traitement de l'incontinence urinaire de la femme
DELORME E., DROUPY S., de TAYRAC R., DELMAS V.
Synthèse thématique Prog Urol, 2003, 13, 656-659

Objectif : Evaluer les résultats à un an d'une bandelette sous-urétrale mise en place par voie trans-obturatrice pour le traitement de l'incontinence urinaire d'effort de la femme.
Matériel et Méthodes : Une bandelette sous-urétrale a été implantée selon la technique initiale par voie trans-obturatrice. Il s'agissait d'une bandelette UraTape® en polypropylène non tissé, non élastique, présentant au niveau de sa portion centrale (sous-urétrale) une zone siliconée de 15 mm de large. La bandelette a été mise en place sans tension dans un plan horizontal sous l'urètre moyen d'un foramen obturé à l'autre. Un tunnéliseur a permis le passage percutané des extrémités latérales de la bandelette. L'espace rétropubien étant préservé, il n'a pas été jugé nécessaire de réaliser une cystoscopie.
De mai à février 2002, 32 patientes d'âge moyen 64 ans (50-81), souffrant d'incontinence urinaire d'effort sans prolapsus associé, ont été opérées par le même chirurgien (ED). Toutes les patientes ont été évaluées avant l'intervention par un examen clinique et urodynamique : 5 patientes présentaient une insuffisance sphinctérienne (Pclot max < 20 cm H2O); cinq patientes souffraient d'une récidive d'incontinence urinaire après Burch ou TVT; 18 patientes souffraient d'incontinence mixte dont 6 avec une instabilité objectivée à la cystomanométrie. L'évaluation des résultats a été réalisée par deux médecins indépendants (examen clinique, débitmétrie, test à la toux). Les troubles mictionnels évoquant un obstacle à la vidange vésicale ont été définis par la présence des deux critères suivants : Qmax<15 ml/s, volume résiduel > 20%.
Résultats : La durée moyenne de suivi de l'étude était de 17 mois (13-29). Le temps opératoire moyen était de 15 minutes. Aucune complication per-opératoire n'a été observée. Une patiente a présenté une rétention vésicale complète post-opératoire régressive après 4 semaines d'autosondages. 29/32 patientes (90,6% étaient guéries et 3/32 (9,4%) améliorées. Il n'a pas été observé d'érosion urétrale. Aucune douleur résiduelle n'a été notée, ni de gêne fonctionnelle liée à la bandelette. 5/32 patients présentent des troubles mictionnels évoquant un obstacle. Deux patientes présentaient des impériosités de novo.
Conclusions : La mise en place de la bandelette Uratape® par voie trans-obturatrice est une intervention simple et efficace avec un recul d'un an pour le traitement de l'incontinence urinaire d'effort de la femme. La voie trans-obturatrice permet d'éviter les risques de plaie vésicale, digestive et vasculaire. Une évaluation des résultats à plus long terme est nécessaire pour valider cette technique.

Mots clés : Incontinence urinaire d'effort, bandelette sous-urétrale, voie trans-obturatrice percutanée, tension-free.
Complications per et post-opératoires du TVT (Tension-free Vaginal Tape)
SERGENT F., SEBBAN A., VERSPYCK E., SENTILHES L., LEMOINE J.P., MARPEAU L.
Synthèse thématique Prog Urol, 2003, 13, 648-655

Objectifs : Les données concernant les complications des bandelettes sous-urétrales TVT sont rares, non exhaustives et discordantes. Nous proposons à partir de notre expérience de recenser les complications per et post-opératoires des TVT, de les évaluer en fonction des patientes et des opérateurs.
Matériel et Méthode : Il s'agit d'une étude rétrospective unicentrique de 157 patientes avec un recul moyen de 24 mois (5 à 50 mois). Nous avons réalisé des TVT isolés (76%) ou associés à un autre geste de chirurgie pelvienne (24%) notamment une hystérectomie vaginale simple (10%), une cure chirurgicale de prolapsus (14%). Certains TVT ont été effectués alors qu'existaient une insuffisance sphinctérienne (32%), une incontinence urinaire mixte (7%). Les antécédents de chirurgie pelvienne des patientes, les actes de chirurgie vaginale associés au TVT, l'expertise de l'opérateur, le mode d'anesthésie utilisé ont été appréciés en tant que facteur de risque de complication du TVT.
Résultats : Nous avons recensé des complications à type de perforation vésicale (4,5%), plaie urétrale (0,6%), dissection hémorragique (5%), hématome pelvien (0,6%), atteinte du nerf obturateur (0,6%), abcès suspubien (2%), infection urinaire (7%), rétention urinaire complète et durable (4%), extériorisation du TVT (2%), migration de bandelette (0,6%), instabilité vésicale de novo (1,5%). Le TVT a été inefficace pour 3% des patientes.
Conclusion : Même si un taux global de complication du TVT de 28,4% dans notre série peut apparaïtre important, on retiendra que ces complications ont une morbidité limitée et sont le plus souvent sans conséquence. Les perforations vésicales, les dissections hémorragiques, les rétentions urinaires sont les complications les plus fréquemment rapportées (4 à 5%). Dans cette série, un antécédent de chirurgie pelvienne, un geste de chirurgie vaginale associé, l'expérience de l'opérateur ne constituent pas des facteurs de risque de complication excepté pour les dissections hémorragiques; un antécédent de chirurgie pelvienne apparait comme un facteur de risque d'hémorragie peropératoire. Dans notre expérience, il est difficile d'évaluer si le mode d'anesthésie pratiquée pour la réalisation d'un TVT augmente le taux de complication.

Mots clés : Incontinence urinaire d'effort, TVT, complication.

Résultats 441 à 450 sur 752

 << 

 

 Page 42

 Page 43

 Page 44

 Page 45

 Page 46

 Page 47

 Page 48

 Page 49

  >

  >>

Rédacteur : Urofrance
Réalisation : Axoïde
Valide HTML 5  Valide CSS  Optimisé pour Firefox  Construit avec Typo3